HANDICAP : NOUS VOULONS FAIRE DU SPORT !


Votre enfant en situation de handicap ou vous-même souhaitez faire du sport. Oui mais comment ? Les infrastructures le permettent-elles ? Quelle discipline choisir ? Ou trouver un club ?

Pratiquer une activité sportive apporte autant de bienfaits physiques que psychologiques. L’activité physique est un excellent outil de rééducation et de réadaptation.

Cependant, pour garantir l’accès, la sécurité, la qualité d’accueil, la compréhension et l’épanouissement des personnes en situation de handicap, les fédérations sportives se doivent d’être accessibles. L’intégration des personnes en situation de handicap en France, est une obligation nationale prévue par la loi d’orientation du 30 juin 1975. De plus, le développement de la pratique sportive pour les personnes souffrant d’un handicap s’inscrit pleinement dans le cadre de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

L’accessibilité c’est d’abord permettre à toute personne en incapacité permanente ou temporaire de se déplacer et d’accéder librement et en sécurité à l’ensemble des activités. La réglementation sur l’accessibilité des équipements sportifs est celle applicable à tous les établissements recevant du public (ERP). Depuis le 1er janvier 2007, tous les ERP neufs sont construits dans le respect d’une obligation ; être accessibles aux personnes en situation de handicap. Concernant les ERP existants (permis de construire et demandes d’autorisation avant le 1er janvier 2007), la loi a fixé plusieurs échéances. Il en résulte que depuis le 1er janvier 2015, tous les équipements sportifs de catégorie 1 à 5 se doivent d’être accessibles aux personnes en situation de handicap (aires de stationnement, accès aux bâtiments, vestiaires et etc.).

Mais l’accessibilité c’est aussi la mise à disposition d’éducateurs sportifs compétents quant à la prise en charge des personnes handicapées. Les nouveaux diplômes permettent l’encadrement auprès de tout type de public au sein d’un club, et notamment des personnes en situation de handicap. De plus, un éducateur non formé, pourra suivre des formations complémentaires lui permettant d’encadrer bénévolement un public porteur d’un handicap, en toute connaissance de cause et en toute sécurité.

Quel sport pratiquer ? Que cela concerne les enfants ou les adultes handicapés, les sites internet tels que HandiSport Hérault mettent en avant un grand nombre de disciplines, leur laissant alors un large panel d’activités, au même titre que les personnes valides.

Où pratiquer votre sport ? La plupart des fédérations sportives développent des activités pour les personnes handicapées, en les mêlant avec les pratiquants valides, même s’il existe des fédérations organisant des activités réservées aux handicapés. Pour trouver une activité physique ou sportive qui vous corresponde et qui soit proche de vos lieux de vie, vous pouvez consulter l’Handiguide des sports ; http://www.handiguide.sports.gouv.fr/ .

La pratique de toute activité par une personne handicapée dépend inévitablement de l’accessibilité de celle-ci. Des améliorations sont notables ces dernières années alors continuons car  « c’est en réfléchissant l’accessibilité dans toutes ces dimensions que les situations ne seront plus handicapantes, favorisant et facilitant les échanges et le partage entre les humains, qu’ils soient atteints d’une déficience ou valides » (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale du Centre).